• 44 500

    citoyen.nes activés via les mobilisations accompagnées

    350

    activistes et bénévoles formés

    300

    personnes ont suivi notre e-formation gratuite

  • Des exemples de mobilisations accélérées

    Pour donner un toit à tous les adolescents exilés et réfugiés

    La campagne identifiée et lancée grâce à l'Accélérateur en février 2017 avec l'association Paris d'exil : en ce moment, des centaines d'adolescent.e.s de 14 à 17 ans parcourent des milliers de kilomètres sans leur famille pour se réfugier à Paris. Ils se retrouvent seuls et à la rue. La Direction de l'Action Sociale de l’Enfance leur refuse un toit et une protection en utilisant des critères de sélection douteux et aléatoires.

     

    Grâce à notre accompagnement, l'association Paris d'Exil a réussi sa campagne locale qui a activé plus de 6500 parisiens et qui est devenue la première mobilisation citoyenne officiellement saisie par le Conseil de Paris. La Maire de Paris Anne Hidalgo a confirmé de nouveaux fonds d'urgence et lancé une proposition de loi pour changer la situation. Le travail continue. Cliquez ici pour voir la campagne

    #ÇaVautPasLaPeine

    La campagne identifiée et lancée en février 2017 avec l'Observatoire International des Prisons : montrez au grand public l'intérêt des peines alternatives via des vidéos témoignages sur les réseaux sociaux, et interpeller les candidats à l'élection présidentielle via une pétition qui sera remise en main propre à chacun des candidats lors de moment médiatiques.

     

    Cliquez ici pour voir la pétition

    Cliquez ici pour voir les vidéos

    Lire l'article du Parisien sur la campagne et la tribune dans le Monde

     

    Pour que les personnes trans puisse retirer leurs colis à la Poste

    La campagne identifiée et lancée grâce à l'Accélérateur en octobre 2016 avec l'association Acceptess-T : pousser La Poste à proposer une carte d'identification alternative pour permettre aux milliers de personnes trans en France de retirer leurs colis. En France, des milliers de personnes sont transgenres, nées dans un corps qui ne correspond pas à leur identité. Parce qu'obtenir une carte d’identité conforme est rendu presque impossible, le quotidien est un combat : impossible de voter, de déposer de l’argent sur son compte ou encore de retirer un colis à la Poste.

     

    Résultats. L’association Acceptess-T a touché et mobilisé déjà plus de 34 000 personnes sur les droits transgenres via une pétition qui est devenue la plus grosse en France sur le sujet : http://chn.ge/2dCKNFT. Et l'association a obtenu un rendez-vous avec la Mairie de Paris. La campagne continue

     

    Stopper les rejets toxiques dans la Méditerranée

    La campagne identifiée et lancée grâce à l'Accélérateur en février 2017 avec les bénévoles locaux de Greenpeace Marseille : une entreprise a obtenu une dérogation pour rejeter de l'arsenic, du mercure et d'autres substances ultra-toxiques dans les Calanques. L'équipe va inonder le conseil d'administration du Parc National des Calanques de cartes postales et pétitions pour le pousser à utiliser son pouvoir de "gendarme" du Parc et refuser cette dérogation, et mettre fin à ces rejets toxiques.

     

  • Add Title

    Ajoutez un sous-titre