• Le guide de la mobilisation citoyenne

    << 5. L'essentiel à retenir | 6. Exemples et décryptages de mobilisations citoyennes | 7. Sources et liens utiles >>

    Exemples et décryptages de mobilisations citoyennes

  • Créer une ferme pédagogique dans son lycée

    ⚙️ Un problème spécifique

    L’absence de repas bio, de saison et végétariens dans les lycées

    Les lycéen.ne.s de votre région se nourrissent exclusivement d’une nourriture issue de l’agriculture industrielle ? En plus de soutenir des filières destructrices de l’environnement, cela n’offre aucune transparence sur la qualité des produits (produits chimiques néfastes pour la santé) et ne permet pas nécessairement un bon équilibre nutritionnel des repas (trop de viande notamment).

    ✔️ Une solution qui marche

    Créer une ferme pédagogique pour que les lycéen.ne.s fassent pousser leurs propres légumes

    À Moltifao, les collégien.ne.s ont créé une ferme pédagogique pour faire pousser leurs propres légumes et intégré à leur programme scolaire une formation à l’autonomie alimentaire. L'expérience a permis à la fois de régénérer les sols, de renforcer la santé des enfants et adolescents et de réduire drastiquement le gaspillage alimentaire : la motivation à manger des légumes n’est que plus grande qu’on les a vu pousser !
    Pourquoi ne pas proposer à votre collège de créer sa propre ferme pédagogique ?

    🎯 Une cible unique

    Ce sont les conseils régionaux qui sont en charge des lycées

    Pour les écoles primaires, ce sont les communes (maire ou adjoint.e en charge de la restauration scolaire), les conseils départementaux pour les collèges, et l’Etat (CROUS) pour l’enseignement supérieur

    🗓️ Un moment décisif

    Si vous visez un changement dans les lycées, regardez sur le site la date du prochain conseil de votre région !

    🧑‍🤝‍🧑 Des allié.e.s

    Contactez des associations ou des expert.e.s sur la création de fermes pédagogiques et l’approvisionnement en bio et local de la restauration collective

    Pour crédibiliser votre démarche, vous pourriez avoir besoin de solliciter l’aide d’une association qui travaille depuis plusieurs années sur le sujet afin de bien comprendre le problème et/ou un.e consultant.e en régénération des sols agricoles capable de former à l’autonomie alimentaire

    💖 Des émotions

    Les lycéen.ne.s peuvent raconter leur propre histoire !

    Le fait que des lycéen.ne.s s’auto-organisent pour demander à leur établissement de créer une ferme pédagogique car ils veulent apprendre à faire pousser leurs propres légumes et approvisionner leurs cantines en produits bio et locaux, est une histoire particulièrement inspirante N'hésitez pas à vous mettre en scène et à personnaliser la campagne avec des videos, des photos et des portraits - à permettre aux gens de vous connaître !

    📝 Des faits irréfutables

    La preuve que la solution marche car elle a déjà été mise en place ailleurs, avec succès !

    Le bureau d’études Régénération végétale a mené une dizaine d’expérimentations dans divers territoires de Corse, de France métropolitaine et du Maroc : toutes ont été concluantes et ont permis une production alimentaire conséquente.

    🤔 Des préjugés à dépasser

    “Si les lycéen.ne.s font pousser leurs propres légumes, cela va prendre du temps de classe sur les cours importants comme les mathématiques”

    L’expérience de la ferme pédagogique dans le collège Moltifao a montré que non seulement les collégien.ne.s ne passaient pas moins de temps à apprendre les matières ‘essentielles’, mais qu’au contraire cela les reconnectait avec l’envie d’apprendre en leur donnant un sens concret et des applications immédiates. Une dictée sur la posologie des plantes qu'ils viennent de récolter, des maths pour la gestion de la production alimentaire et de la géométrie pour l'aménagement du territoire… ce qui était ennuyeux devient important et utile !

    ✊ Un parcours d’engagement

    Une série d’appel à l’action pour obtenir une ferme pédagogique dans son lycée

    > Signer une pétition pour que le conseil départemental installe une ferme pédagogique
    >> Envoyer un mail pré-écrit à un.e élu.e du conseil départemental
    >>> Organiser un rassemblement de parents pour soutenir les collégien.ne.s dans leur demande
    >>>> Commencer à aménager un jardin dans la cour sans budget ni formation pour montrer sa détermination

  • Faire respecter la loi sur l’extinction des lumières en ville

    ⚙️ Un problème spécifique

    Le non-respect de la loi de 2018 qui demande à ce que les enseignes lumineuses des magasins soient éteintes de 1h à 6h en centre-ville la nuit

    Cette loi n’est pas respectée par la majorité des magasins alors qu’elle permettrait des économies d’énergie de 1000 GWh d’énergie. C’est un problème car l’éclairage urbain est responsable de 4% gaz à effet de serre et de 2% de la consommation énergétique. Il contribue aussi à une pollution lumineuse conséquente en ville, qui empêche d’apercevoir les étoiles.


    Qu’en est-il dans votre ville ? Faites des tournées la nuit et observez : Les enseignes des magasins en centre-ville sont-elles bien éteintes ?

    ✔️ Une solution qui marche

    La création d’une patrouille de nuit par le maire de la ville

    Après des discussions de Youth For Climate avec le maire de Clermont, celui-ci a décidé de mettre en place une patrouille de policiers qui vont identifier les boutiques aux devantures allumées la nuit. Cette patrouille dépose alors une lettre officielle d’avertissement qui suffit généralement - ou une amende si cela se reproduit. Grâce à la mobilisation des jeunes pour le climat de Clermont, la loi sur la pollution lumineuse est désormais respectée !

    🎯 Une cible unique

    Le/la maire de votre commune ou son adjoint.e

    La loi ENE du 12 juillet 2010 fait des communes les responsables de l’application de cette loi sur l’extinction des enseignes lumineuses. Vous pouvez tenter d’identifier l’adjoint le plus pertinent pour la question !

    🗓️ Un moment décisif

    Regardez sur le site la date du prochain conseil de votre mairie !

    Les conseils municipaux se réunissent généralement une fois par mois.

    🧑‍🤝‍🧑 Des allié.e.s

    Des associations ou des expert.e.s de la pollution lumineuse en ville

    L’association ANPCEN a une expertise de plus de 20 ans sur la pollution lumineuse et le plaidoyer auprès des collectivités locales. Se mettre en lien avec elle ou des organisations similaires est la meilleure manière d’avoir tous les arguments face au maire et de gagner sa campagne !

    💖 Des émotions

    Voulons-nous que nos enfants vivent dans un monde où on ne verra plus les étoiles ?

    Alors que l’on a tous le souvenir de nuit étoilées, nos enfants ne verront peut-être jamais la Voie lactée. La nuit est une ressource précieuse à préserver.

    📝 Des faits irréfutables

    Même le Conseil d’Etat a condamné le gouvernance français en mars 2018 !

    Le Conseil d’Etat a reconnu la véracité des faits avancés par les associations d’expert.e.s comme l’ANPCEN et exigé que le gouvernement français promulgue les arrêtés nécessaires à l’application de la loi.

    🤔 Des préjugés à dépasser

    “Nos policiers sont débordé.e.s et ce ne devrait pas être leur priorité"

    En réalité, les travaux sociologiques comme ceux de Didier Fassin montrent que certaines brigades de policiers passent déjà beaucoup de temps à faire des rondes et à veiller. Certains.e.s, même, s’ennuient ! Leur ajouter comme mission la surveillance de l’extinction des enseignes lumineuses ne devrait pas poser de problème.

    ✊ Un parcours d’engagement

    Une série d’appel à l’action pour convaincre le/la maire

    > Signer une pétition pour demander au maire de sa ville de faire respecter la loi

    >> Partager un article

    >>> Aller éteindre des enseignes avec un groupe d’activistes pendant la nuit lors d’un "light-off"