• Le guide de la mobilisation citoyenne

  • Les questions à se poser pour trouver la bonne idée de mobilisation

    😞 Il y a une injustice ou une erreur en cours ?

    Par exemple, une usine qui pollue à proximité du lycée / de la fac et met en péril la santé des étudiant.e.s

    🎢 Il y a un processus de décision en cours ?

    Par exemple, un appel d’offre pour le nouveau prestataire des cantines de la région

    💡 Une solution existe déjà ailleurs ?

    Par exemple, la ville voisine a remplacé le plastique par du carton dans toutes les cantines

    🥳 La mobilisation citoyenne a-t-elle fonctionné ailleurs ?

    Par exemple, une mobilisation dans la ville voisine a réussi à pousser le maire à interdire la publicité dans l’espace public

    🧐 Le grand public est-il sensible à ce sujet en ce moment ?

    Par exemple, un reportage de "Cash Investigation" met le sujet des attaques du lobby Monsanto sur l’alimentation à la une

    👆 Partir de soi

    Quels sont les sujets qui me touchent particulièrement et sur lesquels j’aimerais agir ?

    Ce que je mange au quotidien, l'air que je respire, les déchets plastiques dans la nature

    📍 Partir du local

    Quels sont les sujets “brûlants” dans mon lycée / quartier / ville / région ?

    La qualité de la nourriture dans nos cantines, l'usine à côté de la ville et ses rejets toxiques, les sacs en plastique distribués par l'hypermarché

    ✊ Rejoindre des mobilisations existantes

    Quels sont les sujets déjà repérés et qui attendent que des gens s’engagent ?

    Voir la page "Source et liens utiles"

    🔎 Étudier le pouvoir des autorités en place

    Par exemple sur quoi une mairie a t-elle du pouvoir ? Beaucoup plus de choses qu’on ne le croit !

    • Cantine : proposer une alimentation biologique, moins carnée, locale et équitable dans la restauration collective
    • Stop pub : limiter l’affichage publicitaire dans l’espace public
    • Déchets : supprimer le plastique à usage unique dans l’administration, l’événementiel, soutenir le développement de consignes...
    • Pesticides : limiter l’utilisation de pesticides aux abords des habitations informer sur les dangers
    • Bio : favoriser l’installation d’une ceinture maraîchère bio autour de la commune et créer des jardins potagers collectifs bio
    • Énergie : se fournir en énergie renouvelable locale pour les bâtiments et les services de la commune, notamment pour l’éclairage public
    • Projets : éviter ou restreindre l’installation ou l’extension de zones commerciales et logistiques
    • Transport : mettre en place des zones à circulation restreinte, développer l’offre de transports en commun, favoriser l’auto-partage...
  • Des exemples

    De la nourriture de qualité dans nos cantines

    Le problème

    La majorité des cantines des établissements scolaires proposent des repas issus de l’agriculture intensive, avec des produits ni locaux ni de saison, sans systématiquement d’option végétarienne.

     

    Une solution qui marche
    Dans la commune de Mouans-Sartoux comme dans des dizaines de communes en France, les mairies ont mis en place des menus bio, locaux et/ou végétariens dans la restauration collective

     

    Un fort potentiel de mobilisation
    Tous les parents s’inquiètent de la santé de leurs enfants ! Et la plupart des habitants d’une région aiment qu’on se base sur les circuits locaux.

    Réduire la pollution lumineuse dans les villes

    Le problème

    La pollution lumineuse contribue à une surconsommation énergétique et perturbe les écosystèmes. Les magasins sont désormais obligés d’éteindre leurs lumières la nuit, mais beaucoup ne le font pas, sans être sanctionnés

     

    Une solution qui marche
    La ville de Saumur (27 000 hab.), pratique l'extinction totale depuis une dizaine d'années. Cela correspond à 85 000€ d’économies par an.

     

    Un fort potentiel de mobilisation
    La loi est du côté des militant.e.s ! Réduire les éclairages urbains préserve la biodiversité tout en faisant faire des économies. Surtout, il n’est pas normal que la loi ne soit pas appliquée !

    Empêcher les nouveaux sites écocides

    Le problème

    Partout sur le territoire, des GPI (Grands projets Inutiles) sont en cours, auxquels s’ajoutent plusieurs dizaines de milliers de sites menaçant l’environnement et pourtant imposés aux locaux.

     

    Une solution qui marche
    Le projet EuropaCity à Gonesse qui prévoyait de bétonner 700 hectares de terres agricoles a été annulé suite à une mobilisation.

     

    Un fort potentiel de mobilisation
    Le mouvement SuperLocal a déjà fait une cartographie de tous les sites à combattre et des mobilisations en cours !

    Stopper les pesticides près des habitations

    Le problème

    Depuis 2017, les communes ne peuvent plus utiliser de pesticides ni de glyphosate. C’est cependant encore possible pour certaines entreprises et la santé des habitant.e.s est mise en danger : cancers, infertilité...

     

    Une solution qui marche
    Une centaine de maires ont déjà pris position sur le sujet et le maire de Langouët a adopté un arrêté anti-pesticides et glyphosate ! D’autant qu’il existe des alternatives efficaces aux pesticides chimiques, sans danger pour la santé et l'environnement.

     

    Un fort potentiel de mobilisation
    Votre maire peut s’inspirer des arrêtés existants pour protéger la santé des enfants et familles de sa ville ! Voir ce modèle d'arrêté

    Faire interdire la publicité en ville

    Le problème

    La publicité a un impact immense en termes de consommation énergétique et de production de gaz à effet de serre et elle s’insère intrusivement dans le paysage. En plus, elle nourrit un récit d’hyper consommation qui n’est plus souhaitable.

     

    Une solution qui marche
    C’est possible ! Fin novembre 2014, la municipalité écologiste de Grenoble a choisi de ne pas renouveler son contrat avec JC Decaux pour retirer l’affichage publicitaire de l’espace public.

     

    Un fort potentiel de mobilisation
    Le préjugé selon lequel la publicité est nécessaire pour l’économie peut être facilement déconstruit. Selon les Français, moins de 28 % des marques améliorent significativement leur qualité de vie ! Pour aller plus loin, voir cette fiche technique.

    Régénérer les terres agricoles

    Le problème

    La perte des terres agricoles dans le monde représente l'équivalent d’un stade de foot toutes les 6 minutes. Cela diminue l’autonomie alimentaire pourtant indispensable alors que le transport lié à l’alimentation correspond à 35% des émissions de gaz a effet de serre en France.

     

    Une solution qui marche
    N’importe quelle commune peut cultiver des terres lui appartenant en créant des unités de production alimentaires.

     

    Un fort potentiel de mobilisation
    Vous pouvez utiliser le levier de la santé, en particulier celles des enfants de la commune : plus l’agriculture est locale et de saison, plus le contrôle est grand sur sa provenance et son traitement !


    Pour aller plus loin : le kit de Reporterre ou le site de Régénération Végétale.